L’aventure des Muses, c’est parti !

Janvier 2019 : à chaque nouvelle année, son lot de bonnes résolutions. Mais cette année 2019 s’annonce quelque peu différente des autres : ce sera l’année de tous les challenges, le lancement de cette aventure un peu folle nommée entrepreunariat, la concrétisation de ce joli rêve qui vu le jour il y a tout juste quelques mois.

Quatre filles, une rencontre, une évidence. Quatre tempéraments et quatre personnalités bien distincts, et pourtant tellement complémentaires. Des parcours et des vécus qui, au delà de leurs spécificités, se sont trouvés réunis par un même constat : cette sensation de ne pas être à sa place dans le monde classique de l’entreprise. Cette envie profonde de créer quelque chose de neuf, de différent, d’innovant. Prendre du recul pour réfléchir et rêver à un modèle d’association collaborative qui nous porte, nous fasse évoluer en tant qu’individus mais également en tant qu’équipe. Un fonctionnement simple et pragmatique, basé sur des valeurs clé essentielles : la confiance, la transparence, la communication. Pour un fonctionnement en bonne intelligence qui nous permettra de dépasser par l’écoute, le respect et l’entraide les inévitables divergences d’opinion à venir, les questionnements sur nos orientations stratégiques futures, les craintes, doutes et remises en question de chacune. Car il faut avoir foi en notre capacité à évoluer, à nous adapter. Nous faisons ainsi le vœu d’un milieu professionnel qui NOUS ressemble, un moyen d’exprimer un savoir-faire, une créativité et des ambitions. Une manière pour chacune de nous quatre de s’affirmer et donc de s’épanouir.

Mais pourquoi ?

Un vœu peut être un peu surréaliste, démesuré et utopique, diront les uns. Une folie pure, de la naïveté et de l’inconscience, diront les autres. Comment ? Vouloir sortir du voluptueux cocon anesthésiant et du doux endormissement tranquillisant des petites, moyennes et grandes structures ? Dire adieu aux RTT, aux congés payés, aux semaines de 35 heures ? Se tuer à la tâche, ne pas compter son investissement, et sans garantie de résultat ? Mais pourquoi diable ? Pour explorer les richesses d’un tout nouveau système de management, la fameuse théorie de la “holocracy”. Tout sauf une nouvelle théorie managériale, la holocracy se construit sur des pratiques. En complète rupture avec le système pyramidal, les Muses souhaitent une organisation horizontale, guidée par nos raisons d’être. Chacune assume pleinement son rôle, et est en mesure d’exprimer ses talents et de s’ouvrir de nouvelles perspectives. Les Muses de demain seront talentueuses et libérées !

“On a deux vies. La seconde commence le jour où l’on réalise que l’on n’en a qu’une.” – Confucius

Aujourd’hui, les petites filles sages en ont terminé de bien se comporter. De rentrer dans le rang. De privilégier le confort à la passion. Les petites filles sages ont décidé de dire NON et PLUS JAMAIS.

PLUS JAMAIS ce sentiment que nous avons toutes les quatre depuis trop longtemps, que nous ayons, vingt, trente ou quarante ans, de passer à côté de notre vie mais aussi de notre identité, de nos valeurs et de notre bonheur.

Aujourd’hui, les Muses sont nées. Elles sont remplies d’espoirs et d’idéaux, cet espoir peut être insensé mais tellement beau de voir grandir cette petite maison de créations et d’inspirations qui leur ressemblera : humaine, solidaire, généreuse, sensible, à l’écoute de l’autre. Remplie d’énergie, de créativité et d’un grain de folie. De liberté.

Leave a Comment.